Du sonnet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du sonnet

Message  Salsepareil le Lun 24 Oct - 14:02


DU SONNET

Cette lenteur propre aux cristaux pour s'édifier
Est au Sonnet inversement proportionnelle :
Lui, son cristal est foudroyant à versifier,
Et son cri vif comme celui de l'hirondelle.

(Ne parlons pas des pauvres machins atrophiés
Avec quatorze vers découpés en rondelles,
Qui sentent à vingt pas leur suant gougnafier
Et son acharnement à bouder la poubelle !)

Car le Sonnet est un diamant pyramidal,
Pur comme feu au coeur d'un noyau amygdal
Dont la subtilité innerve une cervelle

Pour détecter tantôt l'angoisse ou le désir,
Tantôt la volupté ou l'aimable plaisir :
C'est un joyau brillant en écrin de dentelle.



Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Bébert II le Lun 24 Oct - 14:35

Toujours ce ton péremptoire. On a pas l'droit d'être d'un autre avis, alors ?
Enfin moi j'adore tes sonnets mais ceux de Fred Bruls polis et repolis, c'est pas du vous de mots quand même, toi kanétébaba ?
Anti Boileau, ouais
Au lieu de faire ta vedette, tu devrais nous parler, éduquer le vulgaire Very Happy ...voire l'encourager.

Bébert II

Messages : 200
Points : 272
Réputation : 3
Date d'inscription : 30/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  pierrot le Lun 24 Oct - 15:10

La vérité c'est que tu es un littéraire de métier.
Tu as donc accumulé dans tes neurones une quantité pyramidale d'informations qui ressortent à l'insu de ton plein gré à la moindre sollicitation. Ce qui explique ton étonnante facilité pour des loquedus comme cézigue.

Je suis nettement plus impressionné par Georges Brassens (c'est sa semaine de gloire) qui passait parfois des années à fignoler des textes d'une lumineuse simplicité.


pierrot

Messages : 212
Points : 406
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 76
Localisation : Sud Finistère

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/000343330251db2cca82d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Lun 24 Oct - 15:17

Les simples laborieux sont toujours plus impressionnants ! C'est la revanche du bon peuple, que la culture fait souffrir, je suppose. pirat Razz

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  pierrot le Lun 24 Oct - 15:26

En 1967, l’Académie française décerne à Georges Brassens son grand prix de poésie. Il s’en excuse presque se défendant de se comparer à Tristan Corbière. Le poète Alain Bosquet s’étrangle et se pique d’une critique acide : « L’Académie française vient de se couvrir de ridicule en décernant son grand prix de poésie à Georges Brassens. C’est là non seulement une décision ahurissante, mais un coup très dur porté au prestige même du lyrisme, tel qu’il ne cesse de se détériorer en France aux yeux du grand public. […] » et de prophétiser ironiquement l’attribution du prochain prix à Fernandel : « Lui aussi, il chante… »

C'est qui Alain Bosquet ?

pierrot

Messages : 212
Points : 406
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 76
Localisation : Sud Finistère

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/000343330251db2cca82d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Bébert II le Lun 24 Oct - 16:09

Les gens doués de talent font preuve d'intelligence en sachant être humbles. Davantage de modestie te siérait, l'ami. Surtout venant de quelqu'un de reconnu.
T'es très bon comme poète mais humainement je crois bien que t'es tout simplement une m.....


O très grand maître du sonnet,
Vénérable Lasourçounet,
Arborant marotte ou couronne,
Si je te croise, je te sonne.


Dernière édition par Bébert II le Lun 24 Oct - 16:16, édité 1 fois

Bébert II

Messages : 200
Points : 272
Réputation : 3
Date d'inscription : 30/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Lun 24 Oct - 16:12

L'académie donne des prix n'importe comment, la preuve, j'en ai eu un ! Mais je ne m'en vante pas. Quant à Alain Bosquet, ce fut un de mes amis, ça ne t'étonnera pas, un romancier fécond et un poète. On doit trouver un paquet de ses livres chez Gallimard. Il publiait une revue aussi, dont j'ai failli accepter de devenir le rédac'chef à sa place quand il me l'a proposé, puis j'ai renoncé (trop lourd). S'appelait "Nota Bene". Critique littéraire, célèbre, président de l'Académie Mallarmé, etc etc. Je ne suis pas fana de ce qu'il écrivait. Mais c'est lui qui dans Le Point avait fait le premier article sur mon premier livre chez Gallimard, "La pierre amour".
Naturellement, on peut lui préférer Brassens, comme la majorité des gens. On peut même préférer Brassens à tous. Bon. Cela veut dire quoi ? Qu'on préfère le connu facile à l'inconnu difficile. Ce n'est pas suffisant. Tel poète qui fit des dialogues de cinéma est plus apprécié qu'un Prix Nobel de littérature. Et alors ? Le sacro-saint populisme français qui règne aujourd'hui partout fait de ce peuple, jadis exemplaire et cultivé, aujourd'hui un peuple ignare, à l'école atrophiée et ruineuse, Moi qui vois beaucoup d'étrangers, je les vois constamment sidérés par l'ignorance du français moyen, l'inculture abrutie des sportifs, etc. Alors, n'allons pas contre le courant, vive Brassens, à bas Mallarmé, Rimbaud, et tout ce qui pense. Sortons au mot "culture" notre revolver, comme les Nazis ! D'ailleurs peu importe, nous serons bientôt un pays définitivement islamique... Plus c'est con, plus c'est bon. Youpiiiiiiiiiiiiiii !!!! Le propre de la décadence, c'est de décader. Nous y sommes en plein et ça ne va pas s'arrêter là.


Dernière édition par Salsepareil le Lun 24 Oct - 16:17, édité 2 fois

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Lun 24 Oct - 16:14

Gentil, Bébert, toujours l'insulte facile. Tes propres mots te jugent. Ce n'est pas ton meilleur côté.

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  pierrot le Lun 24 Oct - 16:23

Qui a cherché la bagarre ?

pierrot

Messages : 212
Points : 406
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 76
Localisation : Sud Finistère

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/000343330251db2cca82d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Lun 24 Oct - 16:42

NOTE : je ne parlais de personne d'ici dans le second quatrain, je n'ai même pas imaginé que l'on pût se sentir visé sur ce forum !!! C'est vrai, j'ai manqué de discernement Chuis une merde, selon le mot affectueux de Bébert. Enfin, au moins, je sens ! J'aurais préféré que ce soit la rose, m'enfin... La rose d'un autre poussera sur mon fumier, après tout... Quel pays de jaloux, où tout ce qui est intelligence doit faire profil bas et exhausser les imbéciles sous prétexte qu'ils sont la majorité ! Ah, c'est bien la folie vertigineuse et utopique de l'égalité qui règne ici : Dans les autres pays, les gens sont fiers de leurs têtes brillantes, ici faut les rentrer dans la cou car si elles dépassent on les coupe. Malheureusement on a davantage besoin de cerveaux brillants et irremplaçables que d'idiots, parce que les premiers sont difficiles à produire, et qu'y puis-je ? C'est l'injustice de la nature. Sans doute aurait-on dû aux temps préhistoriques couper la tête de l'inventeur du feu, du tissage, des première histoires qu'on se racontait l'hiver dans les cavernes, et de tous leurs successeurs ! Pindare, de la merde ! (Mais certains le lisent encore après 2.600 ans, je ne suis pas sûr que Brassens... en l'an 4.000 et des poussières...) Char, de la merde ! (Quel prétentieux !) Valéry, au cimetière marin ! Pascal, à dégager ! Montaigne : vieux con poussiéreux. Mais San Antonio, alors là, c'est mieux que Proust et Flaubert réunis !
Bon, inutile de poursuivre. Autodafé de la littérature française en entier, excepté Fourest et deux ou trois autres du même acabit en poésie, et Frédéric Dard dans la domaine de la prose.
Il n'y a qu'ici dans ce pays que c'est un crime d'établir une hiérarchie des valeurs. On voit ce qui en résulte : démagogie confondue avec démocratie, Populisme à la place d'éducation. Même les touristes japonais sont épatés que les français de la rue soient incapable de leur dire quelques mots sur l'histoire de la Tour St Jacques ou sur le Louvre...
Enfin, le seul moyen d'établir une égalité entre les grands et les petits, c'est de couper tous les grands qui dépassent, puisqu'il est impossible d'agrandir les petits.
Belle leçon de tolérance. Je suppose que faire ce genre de réflexions, c'est ça être "humainement une merde". Encore que Bébert n'a même pas osé écrire le mot en toutes lettres.



Dernière édition par Salsepareil le Lun 24 Oct - 17:14, édité 1 fois

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Bébert II le Lun 24 Oct - 16:52

Lamentable pignouf
fais nous des vers en ouf

non mais j'ai jamais vu un mec se prendre pour le roi du monde à ce point.

Bébert II

Messages : 200
Points : 272
Réputation : 3
Date d'inscription : 30/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Lun 24 Oct - 16:52

pierrot a écrit:Qui a cherché la bagarre ?

Je ne cherchais rien du tout ! J'oublie toujours que les amis qui font ici des sonnets qui en général m'enchantent ont aussi le réflexe prompt à se sentir visés même quand ils ne le sont pas. Je croyais que cette immaturité avait passé à notre ami Bébert, que tout ça était de l'histoire ancienne, qu'ici nous étions entre bons artisans de sonnets et autres poèmes, qui s'amusent entre eux... Moi quand on me traite de merde à longueur de poèmes, je dois dire "bravo" et mettre mon mouchoir dessus, et si j'ai le malheur de renvoyer un peu la balle (ce qui n'était nullement le but ici !) me voilà criminel et bombardé de leçons de morale. C'est tout de même rigolo.
Enfin façon de parler. Si j'étais aussi susceptible que vous l'êtes ! Enfin bon. Tout ça c'est des vétilles.
Bonne soirée.


Dernière édition par Salsepareil le Lun 24 Oct - 17:09, édité 1 fois

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Lun 24 Oct - 17:06

amentable pignouf
fais nous des vers en ouf

non mais j'ai jamais vu un mec se prendre pour le roi du monde à ce point.

Moi ? pignouf lamentable, je veux bien : encore que ce soit un peu louf (surcouf etc)
Mais si je me prenais pour ce que tu dis, crois-tu vraiment que je serais ici
en train de discutailler ? je me prends pour un mec qui joue aux sonnets avec
ses copains, à çui qui fera la surprise, le plus marrant ou le mieux tourné,
tout à fait entré égaux. Jamais il ne m'est venu à l'esprit que vous puissiez
prendre ma parenthèse outrancière pour autre chose qu'une outrance rigolote,
tellement énorme que personne ici ne pouvait prendre ça pour lui. Mais
mon cher Bébert, as-tu donc toujours une aussi mauvaise opinion de toi-même
après tout ce temps que nous faisons joujou tous les deux ?
Ça me sidère ! As-tu encore besoin que je te dise, et à Pierre aussi, mon estime ?
Je vous estime assez pour jouer à rivaliser, et vous vous débrouillez suffisamment
bien pour qu'il ne me vienne pas à l'esprit que venant de ma part il soit
besoin de prendre des précautions pour ne pas vous blesser !
Quand je commente, je dis la vérité simplement, s'il y a une remarque, je la fais,
et vous aussi en sens inverse. Que je sache, dans la pléthore de sonnets
scandaleux écrits sur Lasource, je n'ai jamais fait autre chose qu'en rire !
Si j'avais dû me fâcher, suffit de relire, il y a matière !!!!
Salut les sonnettistes. Et vive Brassens, que j'aime bien en tant que chanteur,
je le précise. Mais inutile pour lui d'oblitérer toute la littérature française !















Dernière édition par Salsepareil le Lun 24 Oct - 17:15, édité 1 fois

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Bébert II le Lun 24 Oct - 17:15

Ouais parfaitement, j'ai très mauvaise opinion de moi, je croyais que tu l'avais compris.
Je suis malade si tu veux savoir et parfaitement alcoolo, tu l'avais deviné avec cette acuité d'esprit que l'on te connaît. Quant à dire que si l'on aime San A on méprise Proust, je trouve ça franchement limite.

Bébert II

Messages : 200
Points : 272
Réputation : 3
Date d'inscription : 30/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Lun 24 Oct - 17:34

Bébert arrête ! Alcoolo, ça se soigne, et malade, selon ce que c'est, aussi. Mais de ce que je connais de toi à présent, je ne vois AUCUNE raison de t'auto-mépriser, Tu me vois toujours dialoguer avec toi, non ? Je t'envoie le brouillon d'un texte en cours, même s'il est encore moyen. Est-ce signe de mépris ? Je te prends pour prétexte d'un tas de poèmes, c'est signe de mépris ? Alors ça veut dire que quand tu me prends pour tête de turc, tu me méprises ? Je n'avais jamais compris ça comme ça. Moi je ne joue à me bagarrer qu'avec ceux qui ont aussi une bonne épée : pas avec des infirmes, ce serait disproportionné; "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !" Le jeu n'est marrant que quand il y a du répondant. Et ce ne sont pas la vitesse ou la quantité qui comptent ! Arrête de délirer sur ton
mépris de toi-même. Ça c'est de l'orgueil, un orgueil immense et déçu qui s'auto-flagelle. Mais déçu de quoi ? Qu'est-ce qui a ruiné en toi la juste appréciation de toi-même ? C'est ça qui m'échappe... Et pourquoi cette ruine serait définitive, alors même que justement t'es un mec brillant, qui peut être spirituel en diable, et qui peut le prouver ?
Enfin, chacun son histoire, certes. Certaines peuvent avoir un côté navrant, c'est vrai...
Amical salut du pignouf "amentable", ou plutôt "amendable" !

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un sonnet du ciron inculte lecteur de Sana ( chute vertigineuse )

Message  Bébert II le Mar 25 Oct - 8:22

Un savant gonflé d’importance
Dans un jour de grande bonté
Voulut bien donner une chance
À quelque ciron empoté.

« Rimes-tu, vile insignifiance ?
Fais un sonnet au débotté.
Hâte-toi donc, chétive engeance,
Prouve-moi ton habileté. »

Le ciron, quoique néophyte,
N’étant pas rimeur sans mérite,
En fit un que n’eût pas renié

Le Trissotin sur la réserve.
Il y montrait talent et verve
Qu’hélas notre vieux bouc a niés…

Bébert II

Messages : 200
Points : 272
Réputation : 3
Date d'inscription : 30/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Mar 25 Oct - 8:41

Trop bien dans sa férocité ! Ça illustre ce que je disais : tu n'as aucune raison de jouer à faire des complexes.
Le vieux bouc teint, sonné par ton sonnet ! La "chétive engeance" est elle aussi du pur La Fontaine et c'est
ici une jolie trouvaille... (Ne va pas dire encore que je t'accuse de plagiat !) tongue bounce tongue

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Bébert II le Mar 25 Oct - 9:08

Tu t'dilates la rate
comme avec mon pirate

Bébert II

Messages : 200
Points : 272
Réputation : 3
Date d'inscription : 30/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Mar 25 Oct - 11:21

Quand Brébert nous épate
Tous nous applaudissâtes
Et quand il fait des mines
C'est le chat de Céline

Il est dur à la tâche
Il meurt ou s'y attache
en lissant sa moustache
avec un air bravache

Mais chacun le connaît
Comme un as du sonnet
(Lasource, ferme-la,
Sinon il t'en cuira !)







Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  pierrot le Mar 25 Oct - 11:57

Dans le feu de la discussion, nul n'a songé à souligner que le sonnet dont auquel on causait boîtait dès le premier vers (on fait la diérèse à édifier). Claudication que l'on retrouve à au moins quatre reprises et qui ternit un peu le côté cristallin du joyau.
Peut-être l'auteur pourrait-il s'inspirer de ces gougnafiers et ciseler un peu sa pyramide ?
Faudrait vérifier, mais j'imagine que même les plus grands ne se sont pas sentis déshonorés de polir un peu leurs premiers jets afin qu'il passent nickel chrome à la postérité.
flower drunken bom

pierrot

Messages : 212
Points : 406
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 76
Localisation : Sud Finistère

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/000343330251db2cca82d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Mar 25 Oct - 12:12

Cher Pierrot, t'es un rapide, c'est pas de la roupie !
Bon : la diérèse : permets-moi de signaler l'usage : ou on la fait ou on ne la fait pas. Si on ne la fait pas c'est dans tout le poème, et si on la fait, même chose. Voilà pour le principe.
Aprés, chaveux fait comme il cun. L'Afrique est bone hôtesse et ses canicules nous emballent, telle est notre accueillante devise !
Merci tout de même d'avoir pris le temps de m'envoyer des fleurettes !!!! bounce Razz Razz Laughing lol! flower flower flower flower flower flower

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un voleur éconduit ( Bébert se surpassâtes )

Message  Bébert II le Mar 25 Oct - 12:48

A Xavier


Marcel, rusé petit bonhomme,
Cachait sous son dur matelas
Des pièces d’argent. Tout un tas
Car il était très économe.

« Moi, c’est Marcel que l’on me nomme
Et croyez qu’il ne sera pas
Dit que je laisse les malfrats
Me dérober ma chère somme »

Un soir, surprenant un filou
Qui s’avançait à pas de loup
Dans l’obscurité de sa chambre :

« Déguerpissez ! " hurla-t-il, "oust ! »
Il ajouta, fin comme l’ambre :
« C’est le bas de laine de Proust ! »

Bébert II

Messages : 200
Points : 272
Réputation : 3
Date d'inscription : 30/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Mar 25 Oct - 14:47

lol! Je hurle de rire ! Pour te surpassater, tu te surpassâtes ! Du pur Bébert dans ses grands jours !

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Bébert II le Mar 25 Oct - 14:52

Mais un Bébert des grands jours vaut presque un mauvais Lasource ( mais il est vrai qu'il y en a si peu )
En plus t'as vu, t'as droit toi zaussi à une dédicace de l'auteur.
kisékiléchanseu ? Very Happy

Bébert II

Messages : 200
Points : 272
Réputation : 3
Date d'inscription : 30/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Salsepareil le Mar 25 Oct - 16:01

Bon, cémoi - alors là, je suis chocolat !

Salsepareil

Messages : 569
Points : 961
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du sonnet

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum