Modernité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Modernité

Message  Salsepareil le Mer 30 Nov - 11:33

Modernité
.
Pour Adonis (qui n'est pas visé ici !)
.
Toi qui fais des sonnets, des ballades, des odes,
Dans le style exemplaire, impérial, d’Hérédia,
Tu t’attristes, pensant combien changent les modes ;
Chacune tour à tour tire à hue et à dia
.
Ton esprit : tu te sens tantôt de ces rhapsodes
Rimant à qui mieux-mieux en ancien charabia,
Tantôt c’est l’Aujourd’hui qui t’impose ses codes
Et contamine tout comme une malaria !
.
Car la foule à présent de poèmes se pique ;
Un virus que répand on ne sait quel moustique !
Chacun donc est poète et le moindre gueulard
.
Se croit génial, ignorant son impéritie...
Sans doute est-ce l’effet de la démocratie
Qui pour têtes de l’art prend des têtes de lard.


Salsepareil

Messages : 561
Points : 947
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Modernité

Message  Adonis le Mer 30 Nov - 17:59

Il est certain que sur certains forums pullulent les je-sais-tout, les péremptoires totalement secs et autres tristes sires. Moi, tout ce que je sais, c'est qu'en poésie je ne sais pas grand chose. J'écris un poème de temps en temps : manque de temps et de facilités... Pour ce qui concerne la forme je pense que la poésie à forme fixe est une aide : la contrainte est créatrice et j'aime les poètes qui ont toujours l'amour du vers et de la rime. Mais ce n'est pas le plus important. Ce qui compte dans un poème - à mon très modeste avis- c'est ce qu'il y a dedans...
Dans ce monde industrieux, matérialiste, rapide et bête, manquant totalement de poésie, il faut encourager ceux qui essayent - quel que soit leur niveau- d'en écrire.
Ceux qui savent rester à leur place, bien entendu.


Adonis

Messages : 86
Points : 152
Réputation : 6
Date d'inscription : 10/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Modernité

Message  Salsepareil le Jeu 15 Déc - 11:29

Voilà, mon cher Ado nice, qui me semble marqué au coin du bon-sens, comme dirait un politicien dépourvu de coins et privé du peu qu'il lui reste.
Je ne méprise pas du tout la "prétention", pourvu qu'elle soit suivie de postention. Comme disait quelqu'un que j'ai connu dans la pègre, et
qui citait son ami Mesrine : "Parler, c'est bien - disait celui-ci - mais à condition de pouvoir faire briller quand le moment est venu."
Je pense qu'il voulait parler en termes de jeu ! Annoncer une mise, c'est bien si l'on peut concrètement mettre le pognon sur la table !
Or, je trouve qu'en poésie, beaucoup misent sur leur "génie" à cor et à cris, mais ils pondent rarement quelque chose de brillant ! Pour
le moral, l'auto-admiration n'est pas interdite, mais trop constamment pratiquée, ça intoxique et on quitte la réalité, on plane avec cette
drogue, illicite à haute dose.
Amical salut.

Salsepareil

Messages : 561
Points : 947
Réputation : 30
Date d'inscription : 09/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Modernité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum